La Sérénissime Venise
Forum des joueurs du jeu éponyme
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes 
 S’enregistrerS’enregistrer    ConnexionConnexion 

Nostrum Temporum
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
   La Sérénissime Venise Index du Forum  .::. Mémoire de Venise  .::. Chroniques

Sujet précédent .::. Sujet suivant  
Auteur Message
MJ Venise
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 05 Jan 2008
Messages: 91

Message Posté le : Ven 4 Juil - 16:25 (2008)    Sujet du message : Nostrum Temporum Répondre en citant

[color=][/color]
Printemps, an Mil de la Grâce de Notre Seigneur. Moi, Alconio, moine du chapitre de Saint Marc à Venise, j'écris ces lignes après le passage de cette date que certains jugeaient fatidique. Finalement, Dieu fut Clément, Miséricordieux. Juste et Bon.

Rien, véritablement, n'a changé. Hors du calme de notre basilique Saint Marc, édifiée après un premier incendie en l'an de Grâce 976, j'entends le tumulte sur la Piazzetta. Venise, notre cité...

Nos aïeux n'étaient que quarante mille à s'être réfugiés dans la lagune au V° siècle lorsque les barbares ont dévasté la chrétienté. A Rialto, sur un sol mouvant, des marais, sans terre à cultiver, sans pierre à tailler, sans métaux pour forger, sans bois pour s'abriter, ils ont fondé quelque chose, qui est devenu une ville et qui est maintenant un Etat.

Cet Etat, nous avons dû passé par quelques époques sanglantes, égarrement habituel des hommes de la voie de Dieu qu'ils ont fini par retrouver pour une paix que nous espérons durable. Notre République, aujourd'hui, aspire à la prospérité et à l'avenir pour le prochain millénaire.

Cette histoire pourtant, n'est pas si terrible. Au début nous avions des consuls envoyés de Padoue pour nous gouverner. Paul-Luc Anafeste d'Héraclée fut notre premier doge à la fin du VII° siècle. Après quelques passages difficiles, où nous avons connu des maîtres de la milice et autres avatars, nous revenons à ce bon dogat qui assure notre paix : en 742, le bon Théodat s'installe à Malamocco.

Cette ville, elle s'est batée sur les eaux, elle a vécu par l'eau et elle grandira grâce à l'eau. Pêcheurs d'abord, nos aïeux ont ensuite exploité le sel que la nature déposait sur nos rivages et que nous laissons apparaître, tranquillement, dans les marais alentours.

Notre premier commerce fut celui-là : Théodoric le Goth, installé à Ravenne, avait besoin du sel que seuls nos navires pouvaient lui apporter. Ils leur apporteront également, glissant sur la lagune, quelques richesses de l'Istrie. L'industrie du sel fut notre première source de richesse : nous avions nos salines naturelles, nous avons raffiner l'art de son exploitation, nous avons conclu des accords avec nos voisins pour installer d'autres salines sur leurs rives. Sur l'Adriatique, et plus encore sur les très nombreux fleuves qui rejoignent la mer dans la lagune, nous avons pu, par un mode de transport très simple, vendre au meilleur prix cette denrée indispensable. C'est ce qui fait qu'aujourd'hui, nous approvisionnons toute l'Italie du Nord. Le sel est stocké dans les grands dépôts qui regardent l'entrée du canal de la Giudecca.

Il faut toutefois rappeler, bien que tournée contre des barbares et au service d'un empereur chrétien, que c'est notre duplicité qui permît aux généraux du Bélisaire de prendre Ravenne en passant à travers nos territoires. C'est ainsi que le commerce avec Constantinople et l'Empire d'Orient nous fut ouvert.

Lorsque les Lombards déferlèrent sur le Nord de l'Italie, nous n'avions que peu à craindre, à l'abri de notre lagune. Mais Dieu, très Bon et très Grand, nous a même procuré un grand avantage. Les barbares égarés, reçurent comme châtiments la peste et la famine. Leur salut ne fut dû qu'à nous qui purent, à travers l'Adriatique, leur amener des pouilles le blé et le bétail dont ils manquaient. Nous obtinrent grâce à cela, des étapes pour nos marchands, des marchés sur les rives pour y vendre notre sel et quelques droits de construire des maisons.

Avec la conquête de la Lombardie par Carolus Magnus le roi des Francs et bientôt Empereur d'Occident, notre commerce avec Ravenne prend une autre allure. Aux Francs, raffinés, nous apportons d'Orient les étoffes, les parfums, les tapis, la soie, les plumes d'oiseaux rares, l'ivoire, l'ébène et les pierres précieuses.

De là date, tous les ans, la foire annuelle de Pavie. Lorsque les Carolingiens s'éteignent, les Germains nous renouvellent tous nos accords, suppriment tout impôt et tout tribut. C'est la Gloire de notre Bon Doge Orseolo d'avoir obtenu cela. Bien plus encore, il obtint de Constantinople de nouveaux droits et exemptions. Le commerce est libre avec Constantinople, les ports de Grèce, de Thrace, de Chypre et de Crète. Notre Doge eût la grandeur d'âme de venir au secours des Byzantis dont la cité de Bari était assiégée par les Sarrains, maîtres des Pouilles. Nos liens n'en furent que plus étroits.

C'est hier seulement que les Normands étant venus en Adriatique, notre Doge Pierre Orseolo II a pu délivrer Alexis Commène et prendre ainsi le contrôle de l'Istrie, de la Dalmatie et jusqu'aux terres de l'ancienne Epire. D'immenses forêts nous assurent le bois qui nous manquait si cruellement. Pourtant, nominalement, ces terres sont toujours la propriété de l'Empereur d'Orient.

Ah, ces petits chantiers de construction qui fleurissent et disparaissent au gré des demandes et de la place, ils produisent tous ces bons navires qui font l'envie des autres Nations. Nos ouvriers n'ont pas leur égal dans toute la Chrétienté.

De notre fuite devant les Barbares, il me faut dire que nous avons emporté avec nous, outre notre Foi en notre Seigneur Jésus Christ, une richesse formidable : le verre. Aujourd'hui limitée, nulle doute que cette industrie héritée des ancêtres deviendra une nouvelle bénédiction pour Venise. Je sais également que les quelques rares mosaïques qui ornent cette modeste basilique reconstruite sont le fruit du génie de nos meilleurs artisans.

Puisse Dieu, nous accorder la Paix et la Prospérité que nous pouvons entrevoir aujourd'hui...

_________________
Oui vous pouvez...
- Quoi ?
- Avoir peur ...


Revenir en haut
            MSN Skype   

Publicité






Message Posté le : Ven 4 Juil - 16:25 (2008)    Sujet du message : Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
              

   La Sérénissime Venise Index du Forum .::. Chroniques
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Montrer les messages depuis :   

 
Sauter vers :  

Index | Panneau d’administration | faire son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Template by .: SGo :.